COMMENT RÉGULER LA CHUTE DE CHEVEUX PAR L’ACUPUNCTURE ET LA MICRONUTRITION ?

C’est en travaillant sur l’énergie du rein que l’on pourra stopper la chute de cheveux durant l’automne, l’hiver ou après une grossesse. En effet, le plus souvent, on retrouve au bilan énergétique une faiblesse de l’énergie yin et un excès d’énergie yang à la tête (qu’il faudra disperser). De même, en micronutrition de nombreux micronutriments seront indispensables pour la pousse des cheveux tels que le fer, la vitamine B6, la vitamine B1, la spiruline, le bambou, la prêle, l’ortie etc….

N’HESITEZ PLUS A CONSULTER VOTRE PRATICIEN EN MÉDECINE ÉNERGÉTIQUE CHINOISE OU VOTRE MICRONUTRITIONNISTE.

L’ALIMENTATION CONSEILLÉE EN CAS DE DÉPRESSION

Dans le cas d’une dépression, il est important de conseiller à son patient de faire un bilan sanguin. En effet, un manque de fer peut gêner la fabrication des neurotransmetteurs (ex: la sérotonine qui est l’hormone de la joie de vivre et dont dépend la mélatonine, hormone du sommeil). De même qu’une hypothyroïdie peut induire une dépression (il n’est pas rare d’avoir une thyroïde déséquilibrée après une grossesse par exemple). Dans tous les cas, il est recommandé de limiter tous les produits industriels et sucrés ainsi que les excitants (thé, café, alcool) car ils nuisent à l’équilibre psychique.
Au petit déjeuner, manger un kiwi tous les matins apporte de la vitamine C. Au déjeuner, privilégier du poisson gras permet d’amener des oméga 3 et de l’iode pour la thyroïde. Au goûter, le carré de chocolat noir associé à une dizaine d’amandes ou de noix ou des noisettes ainsi qu’un fruit permet de fabriquer plus de sérotonine. Le soir, les protéines végétales associées à des légumes verts permettront de bien dormir! N’hésitez pas non plus à marcher une demi heure par jour quelque soit le temps! C’est en associant acupuncture, conseils nutritionnels, sport et psychothérapie que vous vaincrez la dépression.
C’EST EN VOUS PRENANT EN MAINS QUE VOUS GUÉRIREZ.

Crédit Photo : Rawpixel

L’ALIMENTATION CONSEILLÉE POUR LA COLOPATHIE FONCTIONNELLE

Elle dépendra bien évidemment des symptômes du patient. Il est évident que l’on ne conseillera pas les mêmes aliments selon si le patient est en diarrhée ou en constipation. Si des examens complémentaires sont nécessaires comme la recherche d’intolérances alimentaires ou la recherche de candidose, ils devront être effectués. Le plus souvent, les patients ont déjà fait une coloscopie qui s’est révélée normale. 5% de la population est touchée par le syndrome de l’intestin irritable. Ce qui est loin d’être négligeable. Pour les troubles intestinaux en général, il faudra éviter de consommer des légumes crus et avec pépins (tomate, courgettes,etc…). Les fruits cuits sont mieux tolérés aussi car les fibres sont prédigérés..; de nombreux compléments alimentaires sont aussi à notre disposition à base d’aloe vera, de mauve, de charbon végétal etc..; l‘association des conseils nutritionnels et de l’acupuncture permettent de faire disparaître de nombreux symptômes de cette pathologie.

N’HESITEZ PLUS A CONSULTER !

ARTICLE QUI PEUT VOUS INTERESSER :
EN QUOI L’ACUPUNCTURE EST UN ATOUT POUR TRAITER LA COLOPATHIE FONCTIONNELLE?

EN QUOI L’ACUPUNCTURE EST UN ATOUT POUR TRAITER LA COLOPATHIE FONCTIONNELLE?

La colopathie fonctionnelle est un trouble digestif qui se caracterise par des sensations douloureuses au niveau du ventre de façon fréquente, chronique et persistant pendant au moins 3 mois. C’est la même chose que le syndrome de l’intestin irritable ou syndrome du colon irritable; les symptômes sont des ballonnements, des diarrhées, de la constipation, associés parfois à des palpitations et des céphalées pouvant gêner fortement la vie quotidienne. Alors que la médecine classique va proposer des médicaments antispasmodiques ou des anxiolytiques, l’acupuncture va agir sur les facteurs déclenchant comme par exemple le stress en rééquilibrant les organes impliqués (foie, estomac, pancréas, intestin etc…)
Bien évidemment, l’alimentation intervient aussi pour améliorer ce syndrome. Il faudra éviter les aliments riches en fibres insolubles. Les conseils en nutrition de votre micronutritionniste seront précieux.

N’HESITEZ PLUS A CONSULTER, C’EST EN AUTOMNE QUE L’ON AGIT LE MIEUX SUR LE GROS INTESTIN….

ARTICLE QUI PEUT VOUS INTERESSER :
L’ALIMENTATION CONSEILLÉE POUR LA COLOPATHIE FONCTIONNELLE

L’ALIMENTATION CONSEILLÉE POUR PRÉVENIR L’ARTHROSE

Pour lutter efficacement contre l’arthrose, il faut agir sur l’acidose tissulaire. Qu-est ce? C’est lorsque le PH sanguin est trop acide à cause d’un excès de stress, d’une mauvaise hygiène de vie, d’un excès de sport etc….Dans l’alimentation, il faut raréfier les éléments acides (viande rouge, laitage à base de lait de vache, alcool, excès de café, cigarettes etc…) et privilégier les aliments alcalins (ce sont tous les aliments riches en potassium, magnésium etc…). Bien évidemment, la surcharge pondérale contribue à la destruction du cartilage ainsi que l’excès de sport ( plusieurs marathons/an, Ironmen etc..). Pour protéger les cartilages, à partir de 45 ans, il faut mélanger les sports de contrainte( jogging, tennis etc…) avec des sports en décharge ( natation par ex). Ce qui évite blessures et économise les articulations. De nombreuses plantes sont à notre disposition pour lutter contre la dégénérescence du cartilage et lutter contre les douleurs: l’harpagophytum, la prêle, le cassis, le curcuma,le boswellia serrata etc…

LA MICRONUTRITION POUR BOOSTER LES DÉFENSES IMMUNITAIRES

EN ce début d’automne où les températures baissent, il est important de réintroduire une alimentation chaude et de diminuer très sensiblement les crudités car le gros intestin a horreur du froid et c’est lui qui fabrique l’énergie défensive! Ce dernier ne fabriquera l’énergie Oé que si la flore intestinale est bonne et si la température qui y règne est conforme. D’ou l’intérêt de se faire conseiller par votre micronutritionniste pour les probiotiques. Chaque personne pourra bénéficier d’un probiotique adapté à son terrain. Pour ceux et celles qui continueront de manger trop de crudités, gare aux gastro-entérites en fin d’année! Pour booster l’énergie des poumons, il ne faut pas hésiter à manger légèrement piquant comme dans la cuisine asiatique…On pourra utiliser un peu plus de sel pour renforcer le rein qui détient l’énergie vitale (sauf bien sur pour les hypertendus).
Ne pas oublier aussi d’utiliser les épices qui réchauffent les plats.
Bonne rentréé à vous!

Crédit photo : Marta Branco – Pexel